La polémique Tifo à Marseille : entre promotion artistique et hommages oubliés

Au coeur d’un Clasico à fort enjeu pour l’Olympique de Marseille, un événement hors du commun a surpris les supporters au Stade Vélodrome. Une opération de promotion surprenante s’y est déroulée, mais elle a aussi suscité des réactions mitigées et une controverse notable au sein du club.

Le tifo controversé au Vélodrome

La rencontre entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain n’était pas qu’un simple affrontement sportif : elle a été le théâtre d’une initiative particulière. Un tifo en l’honneur de l’humoriste Redouane Bougheraba a marqué les esprits, non seulement pour sa créativité mais aussi pour le timing choisi. L’artiste, célébré comme le premier à jouer dans l’enceinte du Vélodrome, y a vu un coup marketing audacieux, orchestré avec la complicité des South Winners.

La polémique Tifo à Marseille : entre promotion artistique et hommages oubliés

Une initiative mal accueillie par les supporters

Si l’originalité de la démarche est indéniable, elle n’a pas rencontré l’adhésion espérée. De nombreux partisans de l’OM ont exprimé leur mécontentement, jugeant la manœuvre inopportune. Selon eux, l’événement aurait dû honorer des figures emblématiques du club telles que l’ancien président Pape Diouf, dont le décès fêtait son triste anniversaire, ou l’ex-entraîneur Eric Gerets, présent dans les tribunes ce jour-là.

La réaction du président Longoria

Pablo Longoria, président de l’Olympique de Marseille, ne cachait pas son agacement face à la situation. Non informé de la présence de ce tifo dans la tribune Ganay, il perçoit l’événement comme un manque de respect envers l’histoire et les valeurs de l’OM. Il évoque également un « manque de sérieux et de professionnalisme« , soulignant ainsi une mésentente au sein de l’institution olympienne. Cet incident vient ajouter de la tension autour d’un Clasico déjà très chargé en émotions.

Au final, cette affaire soulève des questions importantes sur la gestion des relations publiques et le respect des traditions sportives. Il est essentiel de trouver un équilibre entre la promotion moderne et la fidélité aux héritages pour préserver l’unité et l’identité d’un club. Promouvoir l’innovation tout en conservant un esprit de respect et d’intégrité, voilà un défi que l’OM et ses dirigeants devront relever pour avancer positivement.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *