Lors de la victoire du FC Barcelone face à Alavés, avec un score de 3-1 en championnat espagnol, un événement a suscité la controverse. Le jeune attaquant, Vitor Roque, âgé seulement de 18 ans, a réussi à inscrire un but avant de se voir attribuer deux cartons jaunes en l’espace de cinq minutes, menant à son exclusion. L’entraîneur du Barça, Xavi, s’est indigné face à ce qu’il considère comme une sanction injuste.

Une expulsion sous la loupe

Xavi, s’adressant aux médias après le match, n’a pas caché son exaspération. « L’expulsion est très injuste. Ce qui est arrivé à Vitor Roque est une erreur flagrante et nous allons faire appel du carton jaune, » affirme l’entraîneur catalan. La décision arbitrale a semblé à ce point inadaptée que Xavi a émis des doutes, faisant un lien risqué avec la récente affaire Negreira.

La suspicion d’une répercussion

Revenant sur le contexte de tension qui entoure le club catalan, Xavi évoque le cas de Jos� Maria Enriquez Negreira, ancien responsable des arbitres en Espagne, qui a fait l’objet de soupçons de corruption par le Barça. « Je pense que nous payons pour Negreira. C’est ce que je pense, mais je ne parlerai plus des arbitres, plus jamais. Si je ne le fais pas, ils vont finir par me tuer, » a déclaré Xavi, manifestement écœuré par la situation.

Malgré cette controverse, la passion pour le football et la ferveur des supporters restent intacts, témoignant que l’esprit du sport transcende souvent les polémiques et continue de rassembler les cœurs autour de l’amour du jeu.