Football français : le mécontentement des Ultras face aux interdictions de déplacement

Le choc attendu dans le cadre de la Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille se déroulera ce dimanche à 20h45. Pourtant, la frustration est palpable du côté des supporters parisiens, spécifiquement les membres du Collectif Ultras Paris (CUP), face à l’interdiction récurrente qui leur est imposée de se rendre au stade Vélodrome pour soutenir leur équipe.

L’exaspération du CUP face au bannissement de ses membres

Le CUP fait face à une interdiction qui dure depuis près de quinze ans, et le mécontentement s’aggrave : « Bientôt 15 longues années que nous, supporters du Paris Saint-Germain, sommes interdits de nous déplacer à Marseille. Depuis le 24 octobre 2009, notre liberté d’aller et venir est bafouée et notre pays est incapable d’organiser un déplacement de supporters pour le Clasico du championnat… Nous ne supportons plus ce traitement discriminatoire des fans de football, pas plus que nous n’aimons l’atmosphère aseptisée des stades sans fans adverses », déclare le CUP dans un communiqué officiel.

Football français : le mécontentement des Ultras face aux interdictions de déplacement

Un problème récurrent dans le football français

Cette interdiction n’est pas isolée mais s’inscrit dans un contexte plus large de restrictions concernant les déplacements des supporters en France. « Toute l’année, les supporters français vivent des dizaines d’interdictions ou de restrictions de déplacement. Chaque saison, la commission disciplinaire de la LFP punit collectivement les supporters indociles et ferme des stades entiers ou des tribunes populaires. » Le CUP insiste sur la nécessité d’un changement : « Nous n’en pouvons plus de ce traitement, il est plus que temps que l’État, les préfectures et les instances de football assument leurs responsabilités et, à l’instar de nos voisins italiens, allemands ou anglais, arrivent enfin à gérer les déplacements de supporters. »

La solidarité dans le monde du football, une nécessité

La situation actuelle requiert une attention particulière de la part des autorités compétentes. Les comparaisons avec les modèles de gestion de supporters en Italie, Allemagne ou en Angleterre mettent en lumière l’urgence de repenser la politique de sécurité dans les stades français. La solidarité et la sérénité entre supporters et instances dirigeantes sont essentielles pour préserver l’esprit sportif et la passion commune pour le football.

Prendre exemple sur les meilleures pratiques internationales peut être un pas vers une amélioration significative de la situation en France. Cela contribuerait non seulement au bonheur des fans mais également à l’attractivité du championnat français sur la scène mondiale. Il est impératif de maintenir un dialogue constructif afin que les stades demeurent des lieux de fête et de partage, tout en garantissant la sécurité de tous.

Restons positifs et espérons que ces appels seront entendus pour le bien du sport et de ses aficionados. Car au-delà des matchs et des rivalités, c’est l’amour du jeu qui doit toujours primer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *